News

L’INTERVIEW. Aujourd’hui avec Davide Faraci

11.01.2018 – swissboxing.ch interrogera des boxeurs suisses connus et moins connus. Le but est de mieux présenter au public nos athlètes.

Jack Schmidli, Web Publisher

Nous commençons aujourd’hui avec l’italo-suisse Davide Faraci, qui après une carrière très réussie en tant que boxeur amateur, il y a plus d’un an a rejoint le camp professionnel.

Davide, quand avez-vous commencé la boxe et qu’est-ce qui vous a motivé à faire ce sport ?

Davide : Quand j’étais jeune, j’étais souvent avec mes grands-parents. Chez eux j’ai toujours voulu regarder encore et encore le même film, Rocky, partie 3. Ce film a été le déclencheur. J’ai commencé la boxe vers 11 ans.

Pour vous, qui est le plus grand / le meilleur boxeur de tous les temps ?

Je n’ai aucun boxeur spécial en tant que modèle. Chaque boxeur a ses forces et ses faiblesses. Je ne retiens que ce que j’aime et qui me convient, ainsi mon idéal est un ensemble de tout ça.

Chez les amateurs, quel titre a été le point culminant de votre carrière ?

Il y en a deux, en 2012 en remportant la médaille de bronze au Championnat d’Europe U22 et la médaille de bronze au Tournoi de qualification pour les Jeux Olympiques. A mon avis, pour les conditions suisses, où la boxe est un sport secondaire, ce sont certainement des points culminants.

Qui a été votre adversaire le plus coriace (amateur ou professionnel) et pourquoi ?

C’était lors d’un Tournoi à Paris. En demi-finale je me suis battu contre le boxeur local. A la première reprise, il m’a surpris avec un coup chanceux et je suis brièvement allé au tapis. Sans avoir tout à fait repris mes esprits, je me suis battu car je voulais vraiment gagner. Des deux côtés ça n’a pas été un combat de boxe sympa, mais plutôt une bagarre. Au cours du combat j’ai de plus en plus pris le dessus et, peu avant la fin, je l’ai même envoyé sur les planches. Il a tout de même réussi a finir le round et j’ai gagné aux points. Le lendemain j’ai eu mal à la tête :-)

Vos forces et vos faiblesses en tant que boxeur ?

Je suis très ambitieux et perfectionniste. Je travaille très strictement et avec précision sur moi-même. £Ainsi, cette force devient parfois une faiblesse si je ne peux pas répondre à mes attentes.

Combien d’heures entraînez-vous par semaine ? Votre conseil d’entraînement ?

En préparation d’une compétition je m’entraîne jusqu’à 20 heures par semaine. Mon conseil : la qualité, pas la quantité ! La formation ne doit pas toujours être difficile. En outre, les loisirs, la nutrition et le social sont des facteurs très importants pour une bonne préparation.

Quel objectif poursuivez-vous en tant que boxeur professionnel ?

J’essaie toujours de fixer des objectifs à court terme et surtout réalistes. En 2018, je serai Champion d’Italie.

Quels plats préférez-vous lors d’un dîner au restaurant ?

J’y porte une attention particulière et essaie toujours de me nourrir avec des aliments natures. Mon régime alimentaire se résume à quelques ajustements, plus proche d’un régime Paléo. Je pense qu’à long terme un corps sain peut être puissant.

Quel genre de sports auriez-vous pratiqué si vous n’étiez pas venu à la boxe ?

Quand j’étais petit, ma mère ne voulait pas me laisser boxer car elle trouvait ça trop brutal. C’est pourquoi j’ai opté pour le karaté. Heureusement, à l’âge de 11 ans, j’ai réussi à la convaincre.



Quel est le dernier film que vous avez vu au cinéma ?

C’était une comédie lors de mon dernier camp d’entraiment à Rome, „Poveri ma ricchissimi“ (Pauvres mais très riches).

Quel est votre conseil le plus important pour les jeunes qui veulent pratiquer la boxe ?

Rester à l’écoute ! Dans la boxe comme dans la vie, il y a toujours des revers et des déceptions et tu devras en tirer des leçons et continuer à t’entraîner et essayer à nouveau.

Y a-t-il des caractéristiques spéciales de votre personnalité qui sont peu connues ?

Je suis une personne très orientée vers la nature et j’adapte ainsi mon style de vie du mieux que je peux.
 

Merci beaucoup de nous avoir donné de votre temps pour cette interview. Nous vous souhaitons tout le mieux, avant tout la santé, pour votre carrière sportive.

Palmarès en tant que boxeur amateur

Palmarès en tant que boxeur professionnel



Traduction effectuée par Franca Roncoroni
 




Weitere News


© 2018, Swiss Boxing Federation