News

Magnifique Kinigamazi !

Bertrand Duboux, 03.06.2018

A 35 ans, Patrick Kinigamazi n’a jamais été aussi bon qu’à l’heure de la retraite ! Un constat qui s’impose après que le Genevois d’adoption a magnifiquement défendu pour la deuxième fois sa ceinture mondiale WBF des super-plume. A l’issue d’un combat d’une incroyable intensité et mené à un rythme infernal, il a battu aux points en 12 rounds le Nicaraguayen Ramiro Blanco (22 ans) qui lui a toutefois opposé une résistance farouche.

Le décompte unanime des trois juges (le Français Christophe Hembert, l’Allemand Jean-Michel Nartz, le Suisse Beat Hausamann ont donné 116-112) témoigne d’une victoire aisée. Il n’en a rien été sur le ring. La très bonne opposition de Blanco (17 succès, 2 défaites) a contraint Kinigamazi (28 succès, 2 défaites) a puiser dans ses réserves et à faire appel à toute sa puissance pour contenir les assauts du jeune Latino-Américain.

Après le championnat d’Europe EBU-EE Kongolo-Zecirevic en novembre dernier à Genève,, les quelque 600 spectateurs du Pavillon des sports de Champel ont sans doute assisté à l’un des meilleurs combats disputés en Suisse ces dernières années. Douze reprises à haut rythme avec une opposition qui n’a rien lâché jusqu’au bout. Légèrement plus grand, Blanco a travaillé au corps et sur les côtés mais Kinigamazi n’a jamais ouvert la garde. Heureusement pour lui car le Nicaraguayen s’est révélé un adversaire de qualité et à la frappe sèche.

Kinigamazi a mis la pression surtout à partir du 4ème round en crochets des deux mains très appuyés. Son forcing lui a permis de prendre progressivement un léger ascendant mais Blanco a répliqué à chaque fois. Il est resté dangereux par ses uppercuts mais a été perturbé par les incessants changements de garde du Genevois qui s’est révélé bien plus efficace en fausse garde (poing droit en avant). Le plus souvent Kinigamazi a touché le premier et de façon précise et puissante, après avoir beaucoup travaillé et amélioré sa frappe ces derniers mois, même si le coup décisif se fait toujours attendre !

Au 9ème round, contré par un violent crochet du gauche, Blanco s’est retrouvé à terre mais sans être compté par l’arbitre suisse Thomas Walzer qui a vu une glissade. Idem quelques instants plus tard sur un tapis de ring mouillé. Jusqu’au bout le Nicaraguayen  a offert une formidable résistante à Kinigamazi qui n’a jamais relâché sa pression et a même imposé un traitement de choc sur la fin. Blanco a pourtant trouvé les ressources pour faire le forcing dans le dernier round. Jouant son va-tout, il a touché au corps mais Kinigamazi tenait sa vicgtoire à l’issue d’un affrontement furieux et spectaculaire qui a comblé le public du Bout-du-monde.

Les trois autres combats professionnels ont également été riches en émotions avec deux k.o. spectaculaires réussis par le super-moyen Khalid Graidia face au Hongrois Lajos Szilagyi (k.o. 4ème sur une magistrale gauche en contre) et le moyen Mike Diemunsch face au Bulgare Daniel Rashdan (k.o. 3ème sur un crochet du gauche au foie).

Quant au poids lourd lausannois Mehdi Ben Hamira (25 ans, 108 kg), il a remporté son premier combat professionnel face au Bulgare Zheko Zhekov (109,9 kg). Mais rien n’a été facile car après avoir donné l’impression de dominer aisément son sujet grâce à sa bonne technique et à sa frappe, le néo-pro de Fight District a terminé dans la douleur, à court de condition physique. Dès le 4ème rond, la résistance du Bulgare et son expérience (150 conbats amateurs et 6 conbats professionnels) lui ont alors posé bien des problèmes, sans pour autant remettre en question sa victoire. Résultats :

Super-moyens, 6x3 : Khalid Graidia (CP Carouge) bat Lajos Szilagyi (Hon) ko 4ème .

Moyens, 6x3 ; Mike Diemunsch (Annemasse/Fra) bat Daniel Rashdan (Bul) ko 3ème.

Lourds, 6x3 : Mehdi Ben Hamira (Fight District) bat Zheko Zhekov (Bul) aux points  (59-55, 59-55, 60-54).

 

 

 

 

 

 

 




Weitere News


© 2018, Swiss Boxing Federation