News

Quatre combats en vue pour Benoît Huber

Bertrand Duboux, 08.09.2018

C’est reparti pour Benoît Huber (BC Octodure Martigny) qui s’apprête à poursuivre sa nouvelle carrière professionnelle avec la motivation d’un débutant. A 31 ans, le multiple champion de Suisse (2 titres juniors, 5 élite) n’a plus de temps à perdre. Après deux premiers combats victorieux, il doit désormais hisser ses ambitions internationales à un niveau supérieur et quatre matches lui sont proposés d’ici fin 2018. Un programme chargé et inespéré pour le lourd-léger valaisan (1m97/91 kg) compte tenu des difficultés que rencontrent les organisateurs de boxe en Suisse.

C’est à Lausanne, samedi 6 octobre, dans le cadre d’un meeting mis sur pied par l’infatigable Fouad Ben Saoud et le Club lausannois de boxe (CLB), que le Sédunois (2 combats, 2 succès) reprendra contact avec la compétition contre un adversaire qui reste à désigner. A l’affiche figure également l’excellent super-moyen fribourgeois Bruno Tavarès (12 succès, 1 nul, 2 défaites/BC Villars-sur-Glâne).

Le Box Club Berne de Vito Rana et Bruno Arati offre ensuite à Benoît une autre opportunité le 27 octobre à Gümligen/BE. Puis, le 17 novembre à Martigny, dans le cadre d’une soirée Total Fight consacrée aux divers arts martiaux, il se retrouvera sur le ring devant ses supporters, avant  d’enchaîner encore le 8 décembre à Martigny à l’occasion du meeting de son club. Un quatrième combat en deux mois, soit une activité tout à fait exceptionnelle pour un professionnel helvétique grâce aux relations de son entraîneur et manager Philippe Abate.

Si tout se passe bien, cette intense activité devrait permettre à Benoît Huber d’être tout à fait  dans le rythme de la compétition pour lui permettre d’évoluer ensuite à un bon niveau européen. Un espoir qu’il entretient depuis sa décision de revenir à la compétition après une interruption de six saisons qui lui a permis d’ajouter un riche vécu à son existence.

Cet été, deux entraînements par semaine lui ont permis d’entretenir correctement sa condition physique. Mais il doit désormais intensifier sa préparation afin d’être tout à fait à la hauteur des importantes échéances qui l’attendent. Un nouveau défi pour le frappeur valaisan, conscient qu’il doit s’adapter aux exigences et à la dure réalité de la boxe professionnelle.

 

 




Weitere News


© 2018, Swiss Boxing Federation