News

Ornella Domini à nouveau championne d’Europe

Andreas Anderegg

La boxeuse professionnelle romande Ornella Domini est à nouveau championne d'Europe. Cinq ans après le titre de poids moyen léger de l’EBU, la championne de Genève a remporté le titre de poids moyen de l’EBU samedi soir dans sa ville natale contre la Hongroise Szilvia Szabados. De plus, Bruno Tavares a remporté le titre de champion suisse en mi-lourds contre Nika Smoian.

La victoire d’Ornella Domini, dont le manager et entraîneur est Samir Hotic, a été sans discussions. Dans cette salle de l’Hôtel Ramada Encore, bien que Szilvia Szabados, ait disputé ce championnat d’Europe avec efficacité, la genevoise avait généralement une longueur d’avance de la première à la dernière seconde de ce combat, qui est allé jusqu’au bout des dix tours, ce qui a enchanté les quelques 500 spectateurs. Les applaudissements du public à l’annonce de la victoire unanime de la suissesse ont été très longs et fournis. C’est dans son rôle de superviseur à l’EBU et vice-président de SwissBoxing, que Peter Stucki a remis la ceinture à la gagnante.

Tavares prend le titre de champion suisse

Même intensité pour le combat disputé entre Bruno Tavares (BC Villars-sur-Glâne) et la local Nika Smoian pour l’obtention du titre de champion suisse des poids lourds légers. Dans cette bataille, Tavares a disputé un combat tout en finesse et réussit les coups les plus nets. Cependant, son adversaire, supervisé par Samir Hotic avait toutefois beaucoup plus de fans dans la salle. C’est pourquoi, les actions de Smoian étaient toujours accompagnées de soutiens frénétiques des rangées de spectateurs, mais Tavares n'était pas impressionné. Il est probablement tombé au second tour et a été compté - c'est à peu près tout. Smoian n’a pas pu se réinstaller et Tavares s’est rapidement remis. Du fait que Tavares a également offert une solide seconde moitié du combat et une ronde finale avec plusieurs bons résultats, le vainqueur ne pouvait en réalité que s'appeler Bruno Tavares.

Calvete offensif

Julien Calvete, du BC Nyon (59 kg), s’est rapidement imposé contre le Géorgien Ilia Beruashvili. Le suisse a démarré billes en tête au point de mettre au tapis son adversaire à deux reprises. La mobilité de Calvete a fortement impressionné son adversaire lui enlevant l’envie de se battre. Au quatrième round, après un coup de Calvete qui a envoyé son adversaire au sol a mis fin au combat.

Dans le quatrième combat professionnel de la soirée, Arber Ibishi (67 kg) du BC Nyon contre le Géorgien Luka Tchilauri a remporté une victoire à l’unanimité après six rounds.

Le boxeur de l’Europe de l’est a montré une grande résistance et ténacité. Bien que, à la cinquième reprise il soit allé au sol, dans ce combat a sens unique, il a tout de même combattu jusqu’au gong final.

Soirée attrayante

De plus, le public a pu assister à dix combats de boxe olympique. Les représentations d'un groupe de danse jeune ont également constitué un élément de programme attrayant. Une grande partie du succès de la soirée est également à attribuer aux officiels de SwissBoxing et leur travail impeccable. Dans l’ensemble, l’organisateur Samir Hotic et Boxniaque Promotion sont à féliciter pour cet événement qui s’est tenu à l’Hôtel Ramade Encore de Genève.

Traduction effectuée par F. Roncoroni




Weitere News


© 2019, Swiss Boxing Federation