News

Les bonnes performances des suisses n’ont pas été recompensées

Andreas Anderegg, 12.04.2019
 
Le concours de chance, qui est le meilleur allié sur le chemin du succès, n’était pas présent pour l’équipe suisse à la première „Cologne World Boxing Cup“ à Cologne. Les cinq représentants du SwissBoxingTeams ont dû quitter le ring en perdant malgré avoir été particulièrement performants.

v.l.n.r. : Andreas Anderegg, Sandra Brügger, Michael Sommer, Ukë "The Wolf" Smajli, Stephan Bernhard, Tiago Pugno, Attila Varga et Angel "Floyd" Roque

Même si les demi-finales auront lieu vendredi sans la participation suisse, la mission „Cologne Boxing World Cup“ pour l'équipe suisse pourrait bien être considérée comme un succès. Sandra Brügger (-60 kg) et ses quatre coéquipiers Uke Smajli (-81 kg), Angel Roque (-75 kg), Attila Varga (-69 kg) et Tiago Pugno (-57 kg) ont affiché de bonnes performances.

Smajli spectaculaire
 
Pour une fin spectaculaire de la deuxième journée de compétition à la „Cologne Boxing World Cup“, le poids lourd zurichois Ukë "The Wolf" Smajli (à droite sur la photo) a assuré le combat contre le Russe Georgi Kushitashvili. Lors de ce combat il était clair depuis le début quelle serait la conclusion.



L’imposant russe a durement frappé deux fois le zuriquois à la tête, après quoi le suisse a été compté. Étrangement, cependant, l’arbitre n’a pas compté le russe lorsque Smajli a frappé à son tour un coup direct et que son adversaire avait des genoux visiblement faibles. Au terme des trois manches, le russe a finalement remporté une victoire par points.

Pugno déterminé

 Pour le coup d'envoi de la deuxième journée de combat, le boxeur tessinois Tiago Pugno a offert une performance courageuse contre le boxeur allemand Sharafa Raman. Avec un rythme offensif établi par Pugno depuis le début de la pression, son adversaire du moment était cependant un contre boxeur accompli.



De cette manière, Raman a pris l’avantage, ce qui lui a valu une victoire par points.

 
Pas de chance pour Varga

Attila Varga a été très malchanceux dans le combat contre Magomed Schachidov (D). Déjà au premier tour, Varga, qui avait commencé offensivement dans le combat, avait subi une profonde entaille à l'œil gauche avec un coup de tête.



A la suite de quoi l’arbitre a interrompu le combat sur l’avis du médecin du ring avant la fin du
match et a ainsi mis fin avec un RSC au détriment du suisse.

Brügger forte
 
Sandra Brügger, était confrontée à une adversaire, Mira Potkonen, qui n’a perdu que deux douzaines de combats sur les plus de 200 disputés. Néanmoins, la baloise a montré peu de respect et a eu ses meilleurs moments en échange ouvert. La Finlandaise est pour sa part venue au début de la manche toujours déterminée depuis son coin et a été toujours la première à donner les premiers coups. De cette façon, elle est allée droit au but désiré et à la fin du combat, aux yeux de tout le monde elle avait gagné le combat grâce à son avantage.



Au début du tournoi, le Zurichois Angel Roque avait livré mercredi soir une belle bataille contre le Cubain Oslay Iglesias Estrada, où il devait laisser cette victoire aux points.
                                                     
Russes et chinois avaient les meilleurs représentants

Au total, 167 boxeurs et boxeuses de 21 nations participent au tournoi de Cologne, faisant de la „Cologne Boxing World Cup“ l’un des tournois les plus fréquentés d'Europe. Les Russes et les Chinois sont même représentés avec leurs meilleurs boxeurs.
 
Le Team est fort 

Du point de vue des suisses, on peut être satisfaits des performances de l’équipe, ce qui est avant tout un mérite du duo d’entraîneurs Michi Sommer / Stephan Bernhard. Conclusion : la direction est juste, les actions futures seront intéressantes. Avec les Jeux européens de juin en Biélorussie et la SwissBoxing Nations Cup de septembre à Lucerne, plusieurs événements internationaux importants figurent au calendrier de la SwissBoxingTeams.

Traduction effectuée par Franca Roncoroni




Weitere News


© 2019, Swiss Boxing Federation