News

Un combat pour Marzio Franscella au Canada !

Bertrand Duboux, 15.06.2019

A 30 ans, Marzio Franscella n’a plus de temps à perdre pour hisser sa carrière dans la hiérarchie internationale et l’amener vers les sommets que ses atouts peuvent lui permettre d’espèrer. C’est pourquoi le puissant super-moyen tessinois, invaincu en 8 combats professionnels, va s’envoler pour Edmonton, au Canada, pour y rencontrerr au Shaw Conference Centre, le 22 juin prochain, le dur Mexicain Juan Sergio Torres Perez (32 ans/6-7-0). Une initiative courageuse et méritoire qui témoigne bien de l’intérêt qu’il porte à son sport en programmant un affrontement musclé loin de ses bases et dans un pays où la boxe doit fournir un spectacle de qualité pour séduire les passionnés.


Foto: Boxe Club Ascona

Il s’agit aussi d’un voyage en famille, avec un volet sportif puis une visite touristique pour Marzio Franscella qui s’est soumis ces dernières semaines à un entraînement sévère, avec notamment des séances intensives à Milan où le choix des sparring-partners est plus grand qu’à Ascona. Un travail de fond nécessaire qui ne sera pas de trop en Alberta. C’est à ce prix que ce combattant engagé et solide peut espèrer ajouter une ligne à son palmarès. Une ligne importante qui soulignerait les progrès accomplis et lui offrirait un tremplin inespéré susceptible de le faire mieux apprécier à son retour en Suisse.

Marzio Franscella est le premier boxeur professionnel tessinois à aller combattre sur le continent américain. Comme l’avait fait en 2015 à Fort McDowell (Usa) le Lausannois Yoann Kongolo avant de bourlinguer en Russie, Angleterre, Espagne  et dans les pays baltes. Une trajectoire non sans risques mais qui peut ouvrir d’intéressantes perspectives d’avenir en cas de réussite. Le clan de Franscella le sait, qui avance à petits pas, sans pression excessive sur les épaules et en construisant l’avenir avec sagesse.

Professionnel depuis décembre 2017, à 28 ans et demi, Marzio Franscella ne compte à ce niveau que dix-neuf mois de compétition derrière lui. Autant dire rien par rapport à ce qu’il peut entrevoir si d’aventure il parvient à poursuivre son ascension. Un pari sur l’avenir pour cet athlète diplômé, formé comme serrurier dans l’entreprise familliale et aunjourd’hui dessinateur et technicien en constructions métalliques au côté de son père Marco (président du BC Ascona), qui est aussi son manager après avoir été l’entraîneur de ses débuts (il a engagé un entraîneur italien désormais).

Peu à l’aise chez les amateurs, mal dégrossi à l’époque, Marzio Franscella n’a jamais connu la réussite au championnat de Suisse, souvent barré par la star italo-suisse Davide Faraci (pro depuis décembre 2016, invaincu en 13 combats et devenu récemment champion d’Italie des mi-lourds). Une parenthèse que cet athlète sérieux et appliqué a décidé de refermer pour se consacrer à une activité plus en rapport avec ses qualités et son style de battant au grand coeur.

Il est déjà acquis que Marzio Franscella sera l’une des vedettes du premier grand meeting prévu le 14 décembre prochain au Forum de Fribourg.

                                                                                                             

 

 

 

 

 

 

 




Weitere News


© 2019, Swiss Boxing Federation